Arnaud Jolivet
Share Button

Les 6 manières de visiter le parc Kruger (part 1)

Il existe de nombreuses façons de découvrir et de profiter de la destination de safaris mondialement connue d’Afrique du Sud : le parc national Kruger. Nous allons vous décrire six des options les plus populaires pour visiter le parc Kruger lors d’un safari en Afrique du Sud. Ainsi, vous pourrez y peser les avantages et les inconvénients de chacun. Continuer la lecture



Arnaud Jolivet
Share Button

Les montagnes de Magaliesberg

Il est difficile de croire qu’en moins d’une heure, vous pouvez vous échapper de l’agitation de la vie citadine et vous retrouver dans l’un des endroits les plus pittoresques d’Afrique du Sud : les montagnes de Magaliesberg qui abritent la route de l’artisanat et l’art du Magalies Meander.

Prenez une pause de la vie de la ville et prenez la direction vers l’ouest hors de Johannesburg ou Pretoria pour le Magalies Meander au coeur des magnifiques montagnes de Magaliesberg.

Les montagnes de Magaliesberg


Ces montagnes ont vu un passé historique et culturel tumultueux, où les Boers se sont battus contre Brit et des tribus locales rivales ont lutté pour ce territoire. Mais les montagnes de Magaliesberg sont également sont aussi un lieu avec une variété étonnante de forêt indigène, de plantes, d’oiseaux et de faune. Un véritable paradis pour les amoureux de la nature.

Vous rencontrerez également l’hospitalité chaleureuse du pays lorsque vous visiterez les galeries d’art, les centres d’art et d’artisanat et les belles boutiques. La région est connue avant de venir s’installer dans de nombreux lodges et restaurants attrayants le long du Magalies Meander.

Activités dans les montagnes de Magaliesberg


Prenez le temps de visiter quelques-unes des attractions en cours de route : Maropeng, le Centre des visiteurs au berceau de l’humanité, les anciennes grottes de Sterkfontein et le Mountain Sanctuary Park. Vous pouvez aussi vous divertir à la réserve naturelle de Rhino et Lion, ou passez du temps dans une ferme locale en activité.

Vous pouvez aussi faire une visite d’observations des oiseaux dans les collines arrondies vertes, les vallées et les rivières. Vous pouvez aussi prendre un peu de hauteur et observer la forêt depuis des tyroliennes. Qu’en dites-vous d’une visite en quad ou un sentier à VTT, ou une virée à cheval le long d’un sentier de montagne? Si vous avez besoin de vous rafraîchir après toute ces activités d’extérieures, profitez d’un spa et détendez-vous avec un traitement spécialisé.

Asseyez-vous dans un train à vapeur sortant de la ville et se baladant dans la campagne. Les trains fonctionnent généralement une fois par semaine sortant de Pretoria ou de Johannesburg jusqu’au Magaliesberg et c’est une grande occasion de voir le pays d’un angle différent.

La devise de plus de 100 membres de la Meander Magalies est «il n’y a pas d’étrangers ici, seuls des amis que nous n’avons pas rencontré». Tout uns philosophie de vie !

Conseils


Comment s’y rendre : Le Magaliesberg se trouve sur la frontière nord-ouest entre les provinces du Gauteng et du Nord-Ouest, où la R24 (de/vers Rustenburg et Sun City) croise la R509 (de/vers Mmabatho et Botswana).

Ce qu’il faut amener avec vous : Chaussures de marche confortables, beaucoup de crème solaire et un chapeau sont le minimum du voyageur dans le coin. Il y’a beaucoup d’oiseaux et de faune dans la région, donc apporter des jumelles et un appareil photo 🙂



Arnaud Jolivet
Share Button

Faits à propos des Springboks

L’Afrique du Sud est un grand pays de sport. Le rugby est l’un d’entre eux où elle excelle. Dans l’hémisphère sud, seules les équipes d’Australie, d’Argentine et évidemment de Nouvelle Zélande peuvent rivaliser contre les Springboks. Pour fans de rugby uniquement 😉

Aujourd’hui, nous allons vous faire connaître certains faits intéressants au sujet de l’équipe nationale de rugby sud-africaine. Certains des faits sont amusants, d’autres sont de simples informations brutes.

Faits historiques sur les Springboks


Barry John des Lions britanniques a été le premier joueur international à être remplacé et ce match a été joué contre les Springboks après l’amendement de la loi en 1968-69, autorisant les changement en cours de match. Cependant, Keven de Klerk fut le premier remplacement des Springboks lors d’un match international de rugby.

Après avoir adopté le nom «Springboks», Paul Roos a été le premier capitaine des Springboks dans l’année 1906.

Chris Koch est le seul joueur de Springboks qui a joué pendant plus de 3 décennies.

Dans l’histoire du rugby de plus de 100 ans, aucune équipe n’a jamais marqué un hat trick (le fait qu’un seul même joueur marque 3 essais dans le même match) contre l’équipe d’Afrique du Sud.

Hennie et Andries Bekker sont les derniers de la série “Duo Père et Fils” (à savoir que le père et le fils jouent dans l’équipe nationale au même moment) qui ont joué pour les Springboks.

François Pienaar est devenu le premier capitaine de l’équipe à décrocher le trophée de la Coupe du monde IRB en 1995.

Danie Craven est le président étant resté le plus longtemps en poste au South African Rugby Board – SARB. Il est devenu président en 1956 et occupa le poste jusqu’à sa mort en 1993.

Naas Botha et Percy Montgomery sont les seuls joueurs des Sprinboks à avoir marqué plus de 50 transformations d’essai.

Paul Roos a été le premier capitaine Springbok dans la mesure où ils furent appelés ainsi seulement à partir de 1906.

Faits sportifs sur les Springboks


Les Springboks n’ont jamais perdu contre l’équipe de Samoa, d’Argentine, du Portugal, des États-Unis, de l’Uruguay, d’Espagne, de Tonga, de Namibie, de Roumanie, des îles Fidji, de Géorgie et du Canada.

Les joueurs des Springboks qui ont battu les All Blacks quatre fois en un an furent Victor Matfield et Fourie du Preez. Aussi, en 1949 les joueurs des Springboks suivants ont également battu les All Blacks quatre fois dans la même année à savoir Jack van der Schyff, Tjol Lategan, Hannes Brewis, Jorrie Jordaan, Okey Geffin, Bubbles Koch et Hennie Muller.

La première victoire pour les Springboks a été réalisée le 5 septembre 1896 quand ils ont gagné les Lions britanniques au Cap par 5-0. Les scores de l’époque n’avait rien à voir avec ceux d’aujourd’hui.

La première victoire d’Outre-Mer pour les Springboks a eu lieu le 24 novembre 1906 quand ils ont gagné l’Irlande à Belfast par 15-12.

Percy Montgomery est le premier Springbok à avoir joué 100 matchs. Il a pris sa retraite en 2008 après avoir joué 102 match et marqué 893 points.

Tom Van Vollenhoven alias Karel Thomas Van Vollenhoven est devenu le premier joueur de rugby sud-africain à marquer un hat trick en Afrique du Sud. Il l’a réalisé au Cap lors de la tournée des Lions britanniques en 1955.

Dans l’Est de Londres en 2005, lors d’un match contre l’Uruguay, l’Afrique du Sud a marqué 134 points qui est leur plus haut score jamais obtenu.

Entre 1984 et 1986, le centre Springbok Danie Gerber a marqué des essais en six essais successifs pour l’Afrique du Sud, marquant deux fois un hat trick !

Jaque Fourie a marqué des essais contre chacune des 16 nations adverses qu’il a rencontrées lors des matchs pour les Boks.

Les Springboks ont le deuxième plus grand pourcentage de matchs gagnés en rugby des grandes nations de rugby.



Arnaud Jolivet
Share Button

L’ancien Mapungubwe

L’histoire sud-africaine remonte à plus loin que vous ne le pensez. Pendant le Moyen Age européen, la cour royale de Mapungubwe, dans le Limpopo, accueillait des commerçants et des hommes d’influence d’Arabie et d’Extrême-Orient. Mais ce n’est que dans les dernières décennies que le détail fascinant de cette ancienne ville ont été découverts.

Présentation de Mapungubwe


Le site du patrimoine mondial de Mapungubwe a été autrefois la capitale d’un pays aussi vaste que le Swaziland, entouré de plus de 200 petits villages. Aujourd’hui, les pierres, les os et les arbres Baobab du royaume sont tout ce qui reste de cette ancienne civilisation dans les vallées du Limpopo.

Les archéologues ont soigneusement exploré les ruines pendant des décennies. Ils nous disent que la loi du Royaume s’est étendu à partir de 1050 jusqu’à 1270.

Il y a des preuves qui indiquent qu’une mini-ère glaciaire a dépouillé ses ressources agraires, ce qui a effectivement réduit le royaume dans sa population et sa puissance. Peu de temps après la disparition de Mapungubwe, la ville fortifiée du Zimbabwe (capitale de l’Empire Monomotapa) s’est élevée à l’Est.

Les reste du royaume de Mapungubwe


Mapungubwe Hill a perdu beaucoup de ses trésors au cours des années. Mais il en restait assez pour que les archéologues de l’Université de Pretoria puissent retracer l’Histoire du royaume. Ils trouvèrent des squelettes humains en position assise ou fœtale, souvent avec des artefacts tel que des perles, de l’ivoire, des os d’animaux et des pots à côté d’eux. Les enterrements sur la colline étaient probablement ceux de la royauté, car de vastes quantités d’or étaient trouvées avec leurs restes. Un musée spécialement organisé vous permet découvrir cette histoire étonnante de vos propres yeux. Cependant, l’artefact d’or le plus intact, une petite figurine de rhinocéros, est encore sous la garde à l’Université de Pretoria.

Pour info : le Musée Mapungubwe de l’Université de Pretoria présente la plus grande collection archéologique d’objets d’or en Afrique subsaharienne.

Sian Tiley, auteur de Mapungubwe – Les bijoux de la Couronne d’Afrique du Sud – dit : «On pense que les perles trouvées à Mapungubwe proviennent d’Inde, d’Égypte, d’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient». Cela prouve que c’était effectivement un réseau commercial international qui ferait des envieux parmi les commerçants mondialisés d’aujourd’hui.

En venant au Mapungubwe National Park pour découvrir cette fascinante histoire ancienne pour vous-même est quelque chose qui devrait figurer sur la liste des choses à faire lors de son voyage en Afrique du Sud. Mais, il y’a tellement plus à Limpopo que son histoire. Le fleuve Limpopo, massif, les collines de grès et le paysage merveilleux sont également au rendez-vous.



Arnaud Jolivet
Share Button

Les montagnes du Magaliesberg

Juste en haut de la route de Johannesburg et de Pretoria, la chaîne de montagnes de Magaliesberg s’étend sur deux provinces – Gauteng et North West. C’est un endroit fait pour l’évasion de l’agitation et l’énergie de la vie citadine où vous pourrez profiter du plein air et vous créer des souvenirs uniques.

Magaliesberg : tour du propriétaire


Ces montagnes se sont formé il y a plus de deux milliards d’années… Ce qui les rend presque 100 fois plus anciennes que le géant Everest. Mais ne laissez pas leur âge vous tromper : marchant à travers ses vallées, grimpant sur ses falaises et vous rafraîchissant à ses chutes d’eau, Magaliesberg saura vous rajeunir.

Tout commence près du barrage de Bronkhorstspruit à l’est, puis la balade s’étend sur 120 km jusqu’à Rustenburg à l’ouest. Cette chaîne de montagnes de 2300 millions d’années supporte une variété d’habitats différents : des prairies et savane jusqu’aux forêts inaccessibles avec plus de 130 espèces d’arbres et une variété étonnante de fleurs, fougères, herbes et champignons. En 1977, cette zone a été officiellement classifé “environnement naturel protégé”.

La faune du Magaliesberg


Les montagnes abritaient autrefois l’habitat des éléphants itinérants, des rhinocéros, des buffles, des girafes, des grands félins et une variété d’antilopes, mais aujourd’hui ce sont les espèces les plus petites qui sont plus susceptibles d’être vues. Porc-épic, bushbabies (galagos) et mangouste errent dans la forêt, avec les singes Vervet, Duikers (type d’antilope), Genettes, babouins et Klipspringers (autre espèce d’antilope naine). Les léopards traquent également ces terres, mais leur timidité et leur capacité à se camoufler en font des animaux rarement vus pendant la journée.

Si vous êtes un observateur d’oiseaux, les montagnes ont aussi pensé à vous. Il y’a plus de 300 espèces d’oiseaux qui peuplent la région, y compris les nids des vautours du Cap et des aigles de Verreaux. Aussi, vous pourrez y observer des buse Jackal, des faucons et des hirondelles. Durant la floraison hivernale, les aloes rouges sont de la fête, tandis que la chaleur estivale attire les cigognes migratrices. Vous serez également en mesure de cocher — oui, on part du principe que les amoureux des oiseaux passent leur temps avec un calepins et la liste de TOUS les oiseaux et les cochent au fur et à mesure — les oiseaux Starlings, Robins, Coucous, Barbets, hiboux et plein d’autres !

Magaliesberg est un lieu parfait pour une semaine de retraite pour les humains aussi, avec des ravins profonds et des chutes d’eau claires créant les conditions parfaites pour les grimpeurs et les randonneurs. Beaucoup de sentiers allant des promenades douces à des randonnées de haut niveau, y’en a pour tout le monde. Pour le plus sportifs et aventureux : le VTT, l’équitation, la décente en rappel et même le rafting en eau blanche.

Géologiquement riche, une grosse biodiversité et un patrimoine humain, il est prévu de faire du Magaliesberg une biosphère inscrite à l’UNESCO. Ce qui assurera la préservation de cet ancien trésor naturel pour les générations futures.