paternoster1-1140x700
  • admin

  • 18Mai 15

La Côte Ouest, un joyau authentique

Tout le long de la côte ouest se trouvent de charmants villages de pêcheurs et des fruits de mer délicieux à déguster entre les sorties en mer pour l’observation les baleines, ou encore pour ceux qui ont envie d’un peu d’exercice la planche à voile à Langebaan ou la randonnée et le golf. Les visiteurs peuvent également profiter de vastes tapis de fleurs au printemps, et des anciennes peintures rupestres San dans les montagnes du Cederberg, un lieu fantastique pour l’observation des oiseaux, et de nombreuses antilopes sont à voir dans un cadre idyllique.

cote-ouest-afrique-du-sud-carteLa région est surtout célèbre pour ses fruits de mer et son ambiance chaleureuse.

La côte ouest de l’Afrique du Sud est devenue une destination de vacances populaire internationale avec ses plages vierges, des tapis de fleurs printanières et de superbes montagnes spectaculaires.

Les visiteurs peuvent découvrir sa géologie diversifiée ainsi que le parc national de la Côte Ouest avec la réserve naturelle Rocherpan et la réserve de l’Ile aux oiseaux. Au large des côtes, les baleines et les dauphins donnent une idée de la riche vie marine de la région.

Une série de villages de pêcheurs pittoresques comme Paternoster ou les villes historiques de Darling et Citrusdal offrent une gamme d’hébergements et d’activités.

Une riche histoire ancienne du pays est représentée dans les peintures rupestres San et le célèbre parc de la Côte Ouest propose des visites quotidiennes de son exposition vivante et passionnante de fossiles, vieux d’environ cinq millions d’années.

Le Parc National de la Côte Ouest vaut le détour pour voir la variété de la faune et de la flore d’un écosystème unique. En hiver, on peut tout simplement se blottir à côté d’un bon feu et profiter de la grande richesse de la nourriture et du vin de la région.

A seulement 1:30 au nord-ouest de Cape Town, se trouve Saldanha Bay. La municipalité s’est développée sur la rive nord de la baie qui a incorporé cinq autres villes dans la baie de Saldanha en 2000.

Connue pour ses contrastes et de beauté naturelle, la baie se situe entre l’embouchure de la rivière Berg dans le nord et le West Coast National Park (Langebaan) dans le sud, et s’étend à l’intérieur des terres Hopefield avec la rivière Berg dans le nord-est.

On y trouve de nombreux petits villages de pêcheurs, villages de vacances et stations balnéaires.

flamands-isimangaliso-wetland-parc-afrique-du-sud-decouverteCette région est connue pour sa beauté et la vie marine abondante, et les baleines peuvent être vus lors de leur migration. On y trouve là les magnifiques eaux bleues de la lagune de Langebaan et ses ses plages de sable blanc. Langebaan est une station balnéaire idéale pour les passionnés de sports nautiques et les amateurs peuvent profiter de la planche à voile, du kite-surf, du char à voile, de la pêche à la ligne et bien plus encore dans les eaux turquoises et plus douces que celles du Cap.

Langebaan est bien connue comme la capitale ornithologique de l’Afrique du Sud et bénéficie d’un climat tempéré avec de l’air frais et de longues journées ensoleillées. De vastes concentrations d’échassiers migrants de l’hémisphère nord, se nichent sur les îles abritées et les marais salant.

Culture et patrimoine

La région riche en histoire est le résultat d’un mélange unique de cultures. La côte ouest a été habitée par des tribus Khoi qui comprenaient les Hottentots, les Bushmen et les Strandlopers (terme colonial qui désigne le peuple San qui vit de la chasse et de la pêche) aujourd’hui connu comme les Khoisan.

Les Européens ne sont entrés dans la baie qu’aux débuts des années 1600 après qu’ils aient nommé la baie « Saldanha ». Une erreur de navigation leur a fait confondre le port naturel merveilleusement protégé, qui est aujourd’hui Table Bay.

paternoster-bateau-plage-afrique-du-sud-decouverteDans les années 1600 les Français et les Néerlandais étaient en conflit dans la baie.

Les Français se retirèrent et les Néerlandais, sous les auspices de la Dutch East India Company, utilisèrent la zone afin de fournir des œufs de poissons et de manchots à leur comptoir situé à Table Bay. Ils établirent un poste militaire sur la lagune afin d’arrêter les pêcheurs et les agriculteurs plus tard, dans le négoce avec les navires de passage.

Les années 1700 ont vu les Hollandais entrer en conflit avec les britanniques et de grandes batailles navales ont fait rage dans la baie. Avec l’augmentation du trafic maritime dans la région, les îles autour de la lagune firent de nombreuses victimes et de précieux trésors sont encore enfouis dans les profondeurs de la lagune aujourd’hui. Les îles, riches en guano (excréments des oiseaux marins utilisés comme engrais), ont été exploitées pendant la ruée vers le guano en 1844 où plus de 300 navires se trouvaient dans la baie. La zone en bordure de la lagune était occupée par les agriculteurs et les Khoisan, qui ont été progressivement poussés plus au nord, ou pris comme travailleurs et serviteurs.

Puis pendant la guerre civile américaine, le navire de guerre L’Alabama appareilla dans la baie. Un certain George Lloyd déserta le navire, s installa sur la lagune et fonda plus tard Churchhaven un petit village de pêcheurs, aujourd’hui restauré avec ses maisons  de pêcheurs blanchies à la chaux.

Tout comme le village de Paternoster qui est un des derniers villages de pêcheurs traditionnels sur la côte Ouest … très certainement l’endroit le plus romantique et paisible sur cette côte pittoresque et merveilleuse.

Au fil des années la vie des locaux a peu changé. Les gens ici vivent de la mer, pêchent le snoek (la morue) avec des barques en bois colorées, ramènent des langoustes qu’ils font cuire au barbecue « Kreef Braai » et vendent des mobiles faits de coquillages aux vacanciers.

On assimile souvent Paternoster à un petit village de Grèce avec ses longues plages de sable blanc et ses maisons typiques aux murs blanchis à la chaux et aux volets en bois. Cette douceur de vivre et cette ruralité lointaine sont peut-être les raisons qui ont fait de l’endroit une destination « à la mode » prisée par la communauté européenne locale.

faune-cape-gannet-afrique-du-sud A une demi-heure de route au Nord de Paternoster se trouve le village pittoresque de Lamberts Bay situé à quelques 200 km de Cape Town. C’est un haut lieu réputé pour ses fruits de mer avec ses célèbres restaurants en plein air où l’on peut déguster des repas traditionnels inoubliables. Lambert’s Bay est en effet la Mecque de l’écrevisse.

Les visiteurs peuvent y voir aussi les fous de Bassan, les cormorans et les phoques à l’île Bird, qui attirent les ornithologues de partout dans le monde. On peut y faire également du golf, de la randonnée, où observer les baleines (en saison), et y pratiquer bon nombre d’activités nautiques.

À la fin des années 1900 la côte Ouest gagna en popularité en tant que destination de vacances, célèbre pour ses authentiques et émouvantes personnes, sans prétention et terre à terre. En effet, les eaux de cette zone riche en poissons ont entrainé une confrontation constante avec la survie en mer et tous ces pénibles efforts ont laissé place à des valeurs humaines pures qui se sont cristallisées. Aujourd’hui, vous pouvez découvrir ces magnifiques villages avec ses habitants sans prétention comme modelés et façonnés par cette riche histoire.

Histoire & Culture

A mi chemin entre Cape Town et Langebaan se situe la ville de Darling (Chérie), nommée d’après Charles Henry Darling, venu au Cap comme lieutenant-gouverneur, et qui fonda la ferme Langfontein en 1853.

Les premiers voyageurs ont été impressionnés par la riche tapisserie de fleurs qui couvrent les champs environnants Darling, au printemps de chaque année.

Darling, n’était pas seulement connue pour ses fleurs sauvages, mais aussi pour sa faune, le sel et le beurre. En 1899 deux Suédois, Nils Georg Moller et G. Threnstrom installés à Darling y ont commencé leur propre crémerie. En 1906, l’entreprise devint trop grande pour les Suédois et fût prise en charge par les agriculteurs qui formèrent une société. Une plus grande usine fût construite en 1914 avant l’édification d’une plus moderne en 1950.

Un musée a été créé pour préserver l’histoire de l’industrie de la fabrication du beurre à Darling et la vie de la ferme du 19ème siècle. Il contient, en outre une collection unique d’objets illustrant le début de la fabrication du beurre et de l’histoire de Darling crémerie.

En 2014, Darling a également créée un nouvel itinéraire des oiseaux, car avec son habitat complètement rural, paisible et naturel, la petite ville située à moins d’une heure de Cape Town, se vante d’avoir une végétation variée qui attire un large éventail d’oiseaux que les ornithologues amateurs peuvent observer.

Partez à la découverte de la côte Ouest avec notre circuit « Springbok » qui vous fera découvrir le Parc National de la Côte Ouest, un joyau sans prétention mais dont la beauté naturelle est unique !

 

Pas réflexions au sujet de « La Côte Ouest, un joyau authentique »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage en Afrique du Sud. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES DANS LE MONDE