Le mémorial du cheval en Afrique du Sud
  • Arnaud

  • 15Mar 17

Le mémorial du cheval, Port Elizabeth

Les rustres chevaux de l’Afrique australe – soit le pionnier Boerperd (espèce de cheval typique du pays), le poney Basotho ou les mélanges arabes importés – ont une histoire dont l’Afrique du Sud peut s’enorgueillir. Pour les voyageurs amateurs d’aventure qui voient le monde depuis leur selle, et pour les amateurs d’Histoire, les balades à cheval d’Afrique du Sud sont superbes.

The Horse Memorial, hommage au Cheval

memorial-des-chevaux-afrique-du-sud
Au milieu du traffic de la ville à Cape Road, Port Elizabeth, vous tomberez sur une scène qui était commune ici il y’a plus d’un siècle.

C’est le Memorial du cheval (The Horse Memorial). Un soldat britannique se met à genoux devant son cheval, tenant un seau d’eau pour qu’il puisse boire. C’est le seul monument de cheval en Afrique du Sud, et il a été érigé par la communauté locale. Il est écrit : “La grandeur d’une nation ne consiste pas tant dans le nombre de son peuple que dans l’étendue de son territoire, comme dans l’étendue et la justice de sa compassion”.

Lors de la guerre d’Afrique du Sud (anciennement connue sous le nom de guerre des Anglo-Boers), plus de 300 000 chevaux appartenant aux forces britanniques ont perdu la vie.

Le Boerperd, cheval emblématique en Afrique du Sud

Les Boers, cependant, ont presque perdu une race entière d’étalon lors de cette guerre : le fameux boerperd.

boeperd-chevaux-afrique-du-sud
On retrouve des traces du boerperd (originellement cheval de l’agriculteur) dès 1652, lorsque le commandant néerlandais Jan Van Riebeeck est arrivé avec ses montures : des poneys berbères-arabes de Java. Quelques années plus tard, un navire transportant 14 chevaux arabes en Perse s’est échoué près de Cape Town. Les chevaux ont alors nagé jusqu’à la côte pour se sauver de la noyade. Ils ont été rapidement capturés et ajoutés au capital génétique des écuries de la fête de Van Riebeeck.

Près de 250 ans plus tard, au moment de la guerre d’Afrique du Sud, le boerperd était devenu une monture robuste, rusée, intelligente et sûre, portant des lignées supplémentaires qui incluaient des étalons flamands et des chevaux de la baie de Cleveland. Le boerperd a contribué à la renommée internationale du soldat Boer en tant que cavalier expérimenté.

À la fin de la guerre, cependant, la race boerperd était en danger d’extinction, les batailles ayant fait ses tristes dégâts… Cependant, les lignes ont survécu et maintenant, grâce à l’excellent travail de la Société Historique Boerperd Breeders, ce cheval légendaire est présent partout en Afrique du Sud.

Aujourd’hui, la géographie de l’Afrique du Sud, avec ses montagnes spectaculaires et de vastes plaines, offres des virées à cheval variées et excitantes. Les chevaux bien formés et superbement élevés – qui incluent souvent le boerperd – sont là pour les coureurs de tous les niveaux. Et les amateurs d’Histoire se réjouiront de suivre les anciens sentiers de ces chevaux de guerre.

Cette histoire autour du cheval explique que l’Afrique du Sud est l’une des principales destinations internationales pour les épreuves d’endurance à cheval. Alors, prêt pour un petit trot entre les montagnes et à travers les plaines d’Afrique du Sud ? Si oui, demandez à votre expert en séjours en Afrique du Sud. Il se fera un plaisir de vous dégoter une monture faite pour vous !

Pas réflexions au sujet de « Le mémorial du cheval, Port Elizabeth »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage en Afrique du Sud. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES DANS LE MONDE