Appareil photo intrigue 2 oiseaux
  • Arnaud

  • 02Avr 17

Participez à la science citoyenne

Êtes-vous de retour d’un safari et pas certain quel animal vous avez photographié ? Avez-vous pris un beau cliché d’une grenouille ou d’un papillon ou d’un insecte inconnu ? Avez-vous vu un oiseau avec un comportement intéressant ou un animal dans un endroit inhabituel ? Êtes-vous sur le point de voyager en Afrique du Sud et vous savez que vous allez prendre en photo tous les animaux que vous allez croiser ? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, alors il est temps de participer à ce mouvement de la science citoyenne !

Le principe de la science citoyenne

Dans le passé, l’identification d’une grenouille, d’un papillon ou d’un mammifère rare que vous avez vu lors de votre visite en Afrique du Sud aurait impliqué l’achat et la lecture à travers une pile de guides locaux. Même ainsi, le résultat n’aurait pas été garanti, surtout lorsqu’il s’agissait de petits oiseaux bruns, de papillons ou d’insectes.

De nos jours, il existe un moyen plus simple d’identifier les créatures intrigantes que vous rencontrez : vous pouvez simplement soumettre votre photo à un «musée virtuel» et un expert identifiera la créature pour vous. Dans le même temps, vous contribuerez à la connaissance de la distribution de l’espèce.

Le département de démographie animale de l’Université du Cap (ADU) est le moteur de quelques unes des initiatives scientifiques les plus importantes en Afrique du Sud. Au cours des dernières années, il a créé un certain nombre de musées virtuels, y compris son site phare MammalMAP.

Que vous ayez photographié des lions qui dorment sous un arbre dans le Parc National Kruger, un félin rare quelque part dans le Cap Nord ou une toute petite souris dans le Drakensberg, vous pouvez soumettre des photos à ce projet et chacun mettre sa pierre à la base de données croissante de connaissances sur la distribution et les habitudes des animaux.

Les différents sites de sciences citoyenne

Outre MammalMAP, il existe des musées virtuels pour les grenouilles, les papillons, les libellules, les reptiles, les nids, les scorpions, les araignées, les oiseaux aux plumages étranges et même les échinodermes comme les étoiles de mer ou encore les oursins.

L’ADU a commencé avec l’ornithologie, il n’est donc pas surprenant qu’il existe de nombreuses façons de s’impliquer dans la science citoyenne si vous êtes un fanatique des oiseaux. Par exemple, vous pouvez contribuer à la South African Bird Ringing Unit, aux Coordinated Waterbird Counts et aux Coordinated Avifaunal Roadcounts. Les amoureux des oiseaux sérieux peuvent aussi enregistrer leurs observations avec le deuxième Southern African Bird Atlas Project ou son plus petit cousin, My Birdpatch, pour les personnes qui préfèrent simplement suivre les oiseaux aperçu dans son jardin.

L’ADU publie également le journal en ligne appelé Ornithological Observations. Il accueille les clichés d’amateurs et de professionnels qui observent le comportement intéressant des oiseaux.

Voilà, à vos appareils photos et on fait tourner l’info !

Pas réflexions au sujet de « Participez à la science citoyenne »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage en Afrique du Sud. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES DANS LE MONDE