• admin

  • 25Août 15

Plein phare sur… les phares d’Afrique du Sud

Avec pratiquement 2800 km de côtes il n’est pas étonnant en Afrique du Sud de croiser de-ci, de-là des phares et d’observer leurs lumières scintillantes dans la nuit. Cette particularité vient aussi du fait que les hollandais, les anglais, les français, les portugais qui ont successivement colonisés ou découvert le pays sont des navigateurs dans l’âme et sont arrivés par mer en Afrique du Sud situé sur la route des Indes.De nombreux naufrages y eurent lieu et peu à peu la côte s’est éclairée de points lumineux pour guider les navigateurs. De légendes en épaves la route des phares pourrait être envisagée…

 

Le Cap de Bonne Esperance : 2 phares en 1

Parc national du cap de bonne espéranceCertains d’entre eux sont devenus des mythes de part leur position géographique. C’est le cas de celui de du Cap de Bonne Espérance ou plutôt ceux du Cap de Bonne Espérance car il y a bien deux phares a la pointe de la péninsule du Cap.

Construit au mauvais endroit, l’ancien phare est néanmoins un incontournable lors d’une visite de la péninsule et certainement l’un des plus mythique. Il domine les 2 océans a 247 m et a ses pieds s’étale un véritable cimetière marin avec des vues époustouflantes. La réputation des eaux a cette endroits alimente encore des légendes de marins et de naufrages. Les gardiens du phare ont longtemps étaient les hommes clés des navigateurs qui osaient s’aventurer jusque là où les conditions météorologiques sont extrêmes.

Le nouveau phare fut édifié plus bas et plus loin sur la pointe suite a de nombreux naufrages dont celui du fameux Lusitania en 1911. Il éclaire aujourd’hui a environ 65 km de la côte avec une intensité de 10 mégacandelas à chaque flash.

 

Danger Point ou Birkenhead – Gansbaai

phare-danger-point-gaansbaiSans doute le mieux nommés de tous les phares de la côte sud-africaine. En effet, avant la mise en service du phare en 1895, les naufrages se sont succédés. Le plus emblématique d’entre eux fut certainement celui du HMS Birkenhead, de la Royale Navy, qui en février 1852, heurta un rocher non identifié sur les cartes et envoya par le fond 445 passagers sur les 638. Ce sont principalement les femmes et les enfants qui furent sauvés. Il fallut encore attendre 43 ans et quelques naufrages supplémentaires pour que le phare de 45 m de haut voit le jour. Ce ne sont pas moins de 140 épaves de bateaux qui jonche la côte de Gansbaai a Aghuilas.
Une plaque sur le phare commémore la mémoire de tout ces navigateurs.

 

Le Cap des Aiguilles, Kaap Agulhas

phare cap des aiguilles Le plus symbolique des phares de tous le pays car il symbolise le point le plus au sud du continent africain : le Cap Agulhas. Il est également le point officiel de la rencontre de l’océan Indien et de l’océan Atlantique, même si ceci est pratiquement impossible a définir réellement et qu’aucun signe ne marque le passage de l’un a l’autre.
La mer ici est connue pour ses tempêtes hivernales et des vagues de 30 m parfois et il a fallu attendre maintes et maintes naufrages avant qu’un phare de 31 m ne soit édifié et mise en route en 1849 afin de signaler la côte aux navigateurs.

Cape St. Blaize – Mossel Bay

oyster-phare-afrique-sud-decouverteSite archéologique réputé le phare est situé sur un promontoire rocheux où baleines et dauphins aiment a s’y retrouver. La grotte située en dessous du phare a servi de refuge aux Khoikhoi, chasseurs-cueilleurs environ 200 000 ans avant JC. On y a retrouvé des outils en pierre et il est possible de la visiter ainsi que le phare d’où la vue est spectaculaire !

La construction du phare de Cape St Blaize a été achevé en Mars 1864. Son style architectural victorien lui donne fière allure du haut de ses 20 m. Il est idéalement situé et offre une vue sur Mossel Bay et la côte et la mer environnantes.

Il fut un des phares les plus convoités par les gardiens de phare du fait de la proximité de la ville et de son non-isolement contrairement a de nombreux autres dans le pays.

Slangkop Point – Kommetjie

phare-slangkop-table-mountain-cape-townUn géant de 34 m de haut a l’extrême pointe du parc de la Table Mountain se dresse à proximité de Kommetjie. Un chemin de 8 km part de la plage de Noordhoeket grimpe jusqu’au sommet du phare en offrant de superbes vues côtières.

Ce phare en fonte est l’un des plus visité de la région et il est facile d’y observer de nombreux oiseaux de mer ainsi que des plantes endémiques du fameux fynbos.

Cape Columbine

phare-cape-colombineLa côte ouest et le petit village de Paternoster possède aussi son phare. Le lieux est très prisé des randonneurs pour une halte pique-nique.

Construit en 1936 la côte était tristement célèbre par le nombre de naufrages qui eurent lieu par ici. Il fut bâti sur un éperon rocheux nommé Castle Rock et fut pendant longtemps la lumiére la plus forte des côtes sud-africaine. Il est possible également d’y dormir pour une expérience intéressante.

Je vous ai montré ici les plus emblématiques ou tout simplement ceux que je préféré mais cette liste n’est pas exhaustive et vous en croiserez sans doute de nombreux autres lors de votre circuit en Afrique du Sud.

Hakuna Matata

Pas réflexions au sujet de « Plein phare sur… les phares d’Afrique du Sud »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage en Afrique du Sud. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES DANS LE MONDE