Le sardine run la technique d'intimidation des sardines en Afrique du Sud
  • Arnaud

  • 21Nov 16

Le Sardine Run : "Cours, cours sardine !"

Le Sardine Run est un événement naturel d’une unique puissance. Apparaissant principalement en mai et juin, il s’agit ni plus ni moins de la plus grande migration de sardines au monde : un véritable festin pour les plus gros poissons…

Le Sardine Run : un événement à ne pas louper

Si vous êtes dans les parages évidemment… Au départ de East London, de Port Saint Johns ou de Port Elizabeth, Afrique du Sud Découverte vous organisera une sortie en mer aux petits oignons, et à la sardine si vous appréciez 😉

Les hordes de Cape gannets (traduit en français par le Fou du Cap) se jetant dans les bancs de sardines rassemblées par milliards. Vous pourrez plonger au milieu des poissons accompagnés leurs prédateurs, requins, dauphins, baleines bleues (qui s’accaparent 10.000 sardines en moyenne à chaque bouchée !) et de temps en temps des pingouins ou un autre concurrent volant du Fou du Cap : le Cormoran du Cap. Le tout bataillant dans une certaine harmonie…

Voyez plutôt :

Ce que les scientifiques disent sur le Sardine Run

Malgré les avancées énormes en terme technologique que notre époque vit, nombres de phénomènes restent mal compris ou en tout cas pas dans leur intégralité. Le Sardine Run est l’un de ces événements naturels.

Néanmoins, il existe diverses hypothèses, parfois contradictoires, qui tentent d’expliquer pourquoi et comment le Sardine Run.

Une interprétation récente des causes est que le Sardine Run est probablement une migration reproductive saisonnière d’une sous-population génétiquement distincte de la sardine qui se déplace le long de la côte de l’est de la Agulhas Bank jusqu’à la côte du KwaZulu-Natal la plupart du temps.

carte-sardine-run-afrique-du-sud

La migration est limitée aux eaux côtières qu’apprécie la sardine pour l’eau plus fraîche ainsi que le puissant et chaud courant Agulhas, qui s’écoule dans la direction opposée à la migration et est le plus fort juste au large du plateau continental. Une bande d’eau côtière plus fraîche et l’apparition d’impulsions de Natal et de tourbillons permettent aux bancs de sardines de surmonter leurs contraintes.

La présence d’œufs au large de la côte du KwaZulu-Natal suggère que la sardine y séjourne pendant plusieurs mois et que leur migration de retour entre la fin de l’hiver et le printemps est presque toujours imperceptible parce qu’elle se produit probablement dans les profondeurs où l’eau est plus fraîche et obscure qu’à la surface.

Donc, rappelez-vous : ça se passe en mai et juin, soit au début de l’hiver. Sortez couverts ! Si vous souhaitez vivre cet événement et l’intégrer dans un de nos circuits, n’hésitez pas à le formuler à l’agence. Nous sommes là pour ça 🙂

Pas réflexions au sujet de « Le Sardine Run : "Cours, cours sardine !" »

Laisser un commentaire

Laissez-nous ici vos commentaires et votre expérience de voyage en Afrique du Sud. Vous pouvez télécharger également LA meilleure photo de votre voyage ou le lien vers la video de votre choix.

Les champs * sont obligatoires - Votre adresse email ne sera pas publiée

NOS AGENCES DANS LE MONDE